Zoroastrisme: le saoshyant

March 2, 2017 – 11:29 pm

Zoroastre ne s’attendait pas à la fin du monde en sa vie: il ne serait pas celui qui mènerait les humains au paradis. Il n’était qu’un prophète, qui expliquait aux hommes tout ce qu’ils ont besoin de savoir – ou, plutôt, tout ce que le bon Dieu voulait qu’ils sachent. Il était le messager de Dieu, et ça c’était tout son ambition. 

Néanmoins, l’idée est apparue chez les zoroastriens d’un (homme extraordinaire) qui préparera le terrain pour le jugement dernier. Les zoroastriens ont nommé cette personne ‘Saoshyant,’ ou ‘qui amène les biens’ (donc ‘bienfaiteur’.) Alors, le terme lui-même était employé par Zoroastre pour des personnes de son propre temps qui étaient des bienfaiteurs de la lutte de l’homme contre le mal. Dans ce contexte le terme n’a aucune signification spéciale; mais, pour le Saoshyant qui va arriver après son temps, selon la nouvelle doctrine, nous le traduisons par le mot ‘sauveur’.

Le Sauveur sera un homme de la famille de Zoroastre. En fait, la semence du prophète est préservée au sein du lac (mythique) Kasaoya. Et il adviendra qu’une vierge se baignera dans l’eau; et elle attendra un enfant du prophète. Et ils appelleraient l’enfant ‘Astvat-ereta’ – celui qu’incarne la rectitude. Après qu’il sera sorti du lac, il rabattra le Drug (le Mensonge) du monde d’Asha (la Vérité.) Au moment où le Drug sera expulsé, le temps du Frašo Kereti sera arrivé.

Cette doctrine est devenue bien connue partout dans le monde ancien; c’est ainsi que nous arrivons à la doctrine juive ou bien chrétienne d’un Messie.

 

Tags:

Post a Comment