Zoroastrisme le mythe de Thraetona

February 21, 2017 – 2:32 pm

On peut citer beaucoup des mythes en preuve; mais nous devons restreindre nos recherches à un domaine limité. Alors, considérons le mythe de Thraetona (surnommé ???iiani.) Ce héros iranien a vaincu le monstre, Aži Dah?ka, qui l’esprit malveillant avait créé, en forme de dragon (aži) de trois têtes, le plus puissant de tous ses agents de méchanceté. Selon le Grand Bundahišn, ce démon a tué le roi Yima après que ce roi là a perdu le droit de régner, et lui a coupé en deux. Après, il est devenu le roi du monde. Son règne était une période de grand danger pour toute l’humanité, qui n’était sauvé que par la victoire de Thraetona, qui a tué à son tour, et par la même action a libéré les vaches que le vaincu avait volé.

Chez les indiens le même combat avait eu lieu entre le héros Trita ?ptya et le monstre à trois têtes, Vi?var?pa (aussi nommé Trisiras,) le fils de Tvastra. Dans le Mahabharata, la grande épopée des indiens d’une date ultérieure, le rôle de Trita était joué par Indra. C’est possible que cette mythe était général chez les indo-européens. Par exemple, Herakles a tué un monstre à trois têtes nommé Geryone; et Hercule a tué Cacus, le fils de Vulcain – et Vulcain était le Tvastra de Rome. Il y a aussi plusieurs combats de héros avec des dragons. On pense, par exemple, du combat entre le dieu nordique, Thor (équivalent à l’Indra,) et le grand ‘Serpent de Midgard,’ Jörmungandr. On pense également, j’en suis sûr, des combats d’Indra avec de nombreux serpents  (Sanscrite: ‘Ahi’) et des vaches qu’il a ainsi gagnés.

Dans des sources ultérieures (dont le plus important est le ‘Shah Nameh’ de Firdousi, l’épopée nationale des iraniens,) Thraetona est devenu Feridun, et son ennemi est Zahhak – un homme avec deux têtes de serpent lui poussant sur les épaules. Le conte n’est guère changé, même si les détails sont différents. Par exemple, les vaches qui étaient libérées jadis sont maintenant les filles de Jamshid (c’est-à-dire, de Yima;) et le méchant n’était pas tué par le héros, mais était incarcéré à l’intérieur de mont Demavand jusqu’à la fin du monde. D’un autre côté, la portée de l’histoire est au fond différent. Selon le mythe modernisé, Zahhak habitait à Babylone, et ses têtes de serpents étaient liés au grand serpent pourpre Mušhuššu, symbole des rois assyriens, qui étaient à la fois les oppresseurs des iraniens. Donc, la légende originale qui avait eu son origine dans un souvenir des rafles banales des vaches au temps préhistorique, a fini en se faisant le mythe de libération du peuple iranien.

Tags:

Post a Comment