Zoroastrisme: la création

November 7, 2016 – 9:25 pm

Selon le ‘Bundahišn’, un texte d’une date inconnue mais certainement de notre ère, le monde avait été créé par Ahura Mazda et son Saint-Esprit en les mêmes sept étapes, mais pour la plupart cette paire (s’ils sont, en fait, deux) n’avait pas participée directement dans la création. À chaque étape (sauf que l’une) le Dieu avait créé un esprit spécialement responsable, et c’était ces dieux, les Ameša Spentas, qui avaient fait la création proprement dite. La Domination Tentante (Khšathra Vairya) a créé le ciel en pierre, Saint Rectitude (Spenta Armaiti) la terre, l’Intégrité (Haurvatat) les eaux, l’Immortalité (Ameretat) la plante, la Bonne Pensée (Vohu Manah) la vache, Ahura Mazda lui-même a créé l’homme, et, enfin, la Vérité (Aša Vahishta) avait dit ‘que le feu soit’.

Au commencement le monde était parfait, et pendant trois mille d’ans, le monde était sans changement ou mouvement, et le soleil et la lune se tenaient immobile au milieu du ciel. Ceci était la période de la création, le ‘Bundahišn’. À la fin de cette période, l’Esprit Destructeur (Angra Mainyu), qui avait été projeté auparavant aux régions ténébreuses, refaisait surface avec les esprits ténébreux qu’il y avait créés, et attaquait les produits de la lumière du Dieu. Le bol du ciel était donc cassé, l’eau était fait salée et la terre désert, la plante s’était flétrie, la vache était abattue, et l’homme tué. Enfin, la fumée était ajoutée au feu. Le monde entier était ainsi gâché, et la seconde période du monde était commencée – le temps du mélange, le ‘Gum?zišn’.

En fait, Ahura Mazda savait bien que ce monde endommagé fût inévitable après qu’il eût réalisé son idée d’un monde parfait. Néanmoins, parce qu’une idée qui devient réel est plus parfaite qu’une idée qui reste  irréelle, le monde a dû passer d’un état (menog) à l’autre (getig). Par conséquence, et tout à fait selon les prévisions d’Ahura Mazda, ce monde-ci est devenu l’arène d’une grande lutte entre les puissances de désordre et ceux de l’ordre. C’est le devoir de chacun au côté de l’ordre de résister aux efforts des alliés de l’esprit méchant, et de tourner leurs dommages en avantages. Donc, par exemple, la carcasse de la vache est devenue la source de toutes les bonnes plantes du monde et tous les animaux (à part des chats, qui, d’après Bundahishn 93, étaient créés par le diable.)

L’image du monde que le Dieu avait créé, et qui était la scène de cette guerre, est celui des pré-zoroastriens. Les iraniens, comme les autres aryens, imaginaient le monde divisé en sept régions, ou ‘karšvars’.  Ces karšvars étaient circulaires, et le plus grand d’entre eux était la région Khvaniratha, où habitait l’homme. Cela était au centre du monde et les autres  karšvars l’encerclaient, et chacun était séparé des autres par une forêt ou un océan. Au milieu de Khvaniratha il y avait une grande montagne, Hara, et de cette montagne coulait le fleuve Harahvati (en sanskrit, ‘Sarasvati’) qui s’écoulait en une grande mer qui était nommé Vourukaša, ‘beaucoup de baies’. Dans cette mer il y avait ‘l’arbre de toutes les graines’ qui était la source de … toutes les graines. Enfin, Hvar, le soleil, et Mah, la lune, tournaient autour de cette montagne de façon à ce que la moitié du monde était toujours éclairée, et l’autre moitié plongeait dans les ténèbres.

Tags:

Post a Comment